Chanvrel - Atelier equihens :

Des Sacs en cuir et chanvres réalisés par un autodidacte multi-casquette avec des idées plein la tête!

Août 2018

Un centre équestre, des cabanes gauloises, des sacs en cuir et chanvre... Dans son atelier situé dans le parc naturel du Morvan, Denis Lefrancq ne manque pas d'idées et d'énergie pour ses projets.

On vous embarque pour vous faire découvrir ses réalisations qui, vous verrez, ne laissent pas indifférent!

Atelier Equihens

Rendez-vous en pleine nature, dans le sud du parc naturel du Morvan, en Bourgogne...

Bonjour Denis ! Le nom que vous avez choisi pour vos sacs, "Atelier Equihens", témoigne de votre activité de tourisme équestre. Pouvez-vous nous en dire plus sur l'avant "Atelier Equihens"? [Ndlr : la marque s'appelle désormais Chanvrel]

J'ai une formation de comptable à l'origine, mais j’avais plutôt l’idée de faire des choses dans l’animation, le sport... du coup, en parallèle de mon boulot de comptable - un boulot alimentaire - j'ai très vite commencé à me consacrer à mes projets.

 

J'habitais en Picardie - je suis Ch'ti - et j’ai acheté quelques chevaux Henson, une race créée dans cette région. Petit à petit, j’ai développé un élevage de chevaux, j'ai passé des diplômes de guide du tourisme équestre, de moniteur… et j’ai commencé à organiser des randonnées équestres.

Depuis 2010, je suis installé en Bourgogne, dans le parc naturel régional du Morvan, et je possède toujours cette activité.

Le nom de mon centre équestre, Equihens, vient donc de "équitation sur Henson", et j'ai voulu garder ce nom pour mes sacs en cuir et chanvre!

Comment vous est venue l'idée de réaliser des sacs en cuir et chanvre?

J’avais réalisé mes premières coutures sur cuir il y a longtemps, en 1995, à la suite d’un mini stage de bourrellerie [Ndlr : réalisation de pièces d'attelage]. Puis j'ai continué à apprendre, en autodidacte... ça me plaisait bien de réparer ou de créer des petites choses en cuir pour mon activité équestre. Je me suis fait une ceinture, des étuis en cuir pour téléphone, et puis j'ai fabriqué une petite selle pour mon fils, qui était tout petit à l'époque.

 

Et puis, un hiver, je me suis dis « tiens, je vais faire un sac pour ma femme, avec ce que j’ai ». Je l'ai réalisé entièrement à la main.

"Ça me plaisait bien de  réparer  ou de créer des petites choses en cuir pour mon activité  équestre. Et puis, un hiver,  je me suis dis : tiens, je vais faire un sac pour ma femme,  avec ce que j’ai!"

 

Apparemment, ce premier sac a eu du succès !

Oui, j'ai eu de bons retours dans mon entourage, j'en ai alors réalisé pour mes filles, pour des proches...

Par contre, en voulant en fabriquer plus, des contraintes sont vite arrivées!

Atelier Equihens

Atelier Equihens

Émilie Lefrancq, la fille de Denis, pose pour les sacs Atelier Equihens

 

Quelles ont été ces contraintes?

Des contraintes de temps et de qualité ! Je réalisais mes premiers modèles en partie à la main, ça me prenait beaucoup de temps! J'ai donc acheté une vieille machine à coudre Singer datant de 1911, qui m'a aidé dans un premier temps, mais qui a tout de même montré ses limites en termes de qualité des coutures.

Grâce à une campagne de financement participatif, j'ai pu m'acheter une machine à coudre électrique d'occasion. Actuellement, je fais donc certaines coutures avec cette machine, et d'autres encore à la main. Les coutures sont ainsi plus propres, plus belles.

La machine à coudre Singer sur laquelle Denis a réalisé ses essais

La machine à coudre électrique acquise grâce à une campagne de financement participatif

 

 

D'où vous vient l'inspiration pour la conception de vos sacs ?

De ma tête ! C’est une création, je ne peux pas l’expliquer, on ressent les choses.

Concernant les matériaux, je ne voulais pas faire mes sacs tout en cuir, je ne m’assimilais pas au métier de la maroquinerie. Du coup, j’ai cherché une matière que je pouvais associer au cuir, et j’ai pensé au chanvre.

Pour les différents modèles, les idées me venaient au fur et à mesure… je me disais « je vais en faire un comme ceci, puis un comme cela »...

 Pourquoi on AIME 

 les SACs cuir et Chanvre 

 d'ATELIER EQUIHENS? 

  • Du cuir français, provenant de l'Aveyron

  • Du chanvre européen, de culture écologique et équitable

  • Des design entièrement conçus par Denis 

  • Les sacs sont également entièrement réalisés par lui, dans son atelier dans le parc naturel du Morvan

 

 

 

Où vendez-vous vos sacs ?

J'ai une boutique en ligne [Ndlr : Par ici!], mais je vends plus par bouche à oreille que sur internet ! A des gens qui viennent ici sur place pour faire des randonnées par exemple. Je n'ai pas de boutique physique, on est plutôt isolés, ici, dans le Morvan! Parfois, je me dis que ce serait bien de déplacer mon atelier en ville pour avoir un point de vente, mais j'ai les chevaux ici, et mon projet de cabane gauloise…

Des cabanes gauloises? Pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

Je voulais développer une activité d’accueil en hébergement. J'ai donc pensé à construire un petit hébergement à côté de notre ferme, mais tout ce qui se fait déjà, comme les yourtes ou les chalets, ça ne me plaisait pas...

Étant donné qu'ici, on est dans une région qui a une culture gauloise, avec beaucoup de sites archéologiques, j'ai pensé alors à une petite cabane qui aurait plus une apparence de cabane gauloise.

La cabane gauloise, imaginée et réalisée par Denis, dans le parc naturel du Morvan

D'où vous vient l'énergie pour concrétiser toutes vos idées?

Je le fais tout simplement parce que j’en ai envie et que j’ai l’impression que rien ne va m’arrêter.

 

Il y a toujours la petite lumière, comme celle de l’inventeur... la lumière qui dit « ça, ça va marcher !». Même si je sais que l'aspect financier est primordial. Il faut toujours garder d’un côté une marge de sécurité, et rester lucide... Ce n’est pas évident, car en général, dès qu’on a une bonne idée, on croit qu’on va devenir riche !

Et puis il y a le plaisir de faire... quand on crée, quand on est plongé dans son travail, on se sent bien ! On n’a limite pas besoin de manger !

Si on a l’esprit de créer quelque chose, il ne faut pas hésiter à le faire, sinon après on regrette, on se dit « ah, si je l’avais fait… ».

 qu'est-ce que le cuir naturel végétal ?

Pour que les peaux puissent être travaillées et pour qu’elle puissent durer dans le temps, il faut qu’elles soit tannées. Pour cela, on trempe les peaux dans un bain d’eau avec des tannins.

On parle de tannage naturel végétal lorsque l'on utilise des tannins naturels végétaux, provenant par exemple de l’écorce du chêne ou du châtaigner.

Les anses des sacs Atelier Equihens sont réalisées avec du cuir naturel végétal. Ce cuir a la particularité d'avoir une couleur claire au début, puis de se patiner, se colorer au fil du temps.

Atelier Equihens

retrouver les Projets de Denis

 

 

Equihens

Nous suivre

© 2018 Histoires de créateurs

  • facebook Histoires de Créateurs