INSUFFLER SES SOURCES D'INSPIRATIONS À SES CRÉATIONS

Forêts, astres et mythologies :

Rencontre avec ORNELLA, créatrice de la marque howlitetrib

Octobre 2018

Envie d'un peu de magie en cette fin de mois d'Octobre?

Nous vous invitons à vous laisser transporter par l'univers d'Ornella, une jeune créatrice de bijoux qui puise son inspiration dans la nature et les lieux chargés d’Histoire, de mythologie... et de mystères.

Menton : c'est ici qu'Ornella crée ses bijoux, dans son petit atelier installé chez elle!

Nous sommes curieuses de la signification du nom de ta marque de bijoux, Howlitetrib. Portes-tu une affection particulière à cette pierre semi-précieuse qu’est la howlite ?

Effectivement, il y a une référence à la howlite, une pierre blanche marbrée dérivée de la turquoise. En fait, ce n’est pas forcément ma pierre favorite, mais j’aime ce mot car il en cache un autre… « owl », hibou en Anglais. Je ne l’avais encore jamais dit à personne, même si je l’ai mis en exergue visuellement dans la typographie de « Howlitetrib ».

Dans « howlite », on retrouve donc à la fois le monde minéral – les pierres – et le monde vivant – les animaux, les forêts… ce sont deux de mes inspirations principales. Ma troisième inspiration, ce sont les tribus, les civilisations anciennes, les mythologies…

Je voulais que le nom de ma marque reflète tout cela. Ce sont les choses dont j’ai besoin quotidiennement pour m’échapper...  

Ce besoin d’être connectée à la nature, tu le ressens depuis toujours ?

J’ai toujours passé du temps dans la nature. Dès que je m’en éloigne, je déprime vite ! Je n’aime pas trop la ville.

 

Je pars souvent en montagne, je fais beaucoup de randonnées… Avec mes parents, quand on partait en vacances, c’était toujours dans la nature, dans des gîtes…

J’aime la mer, l’océan, les forêts… Et les minéraux - depuis que je suis petite, je collectionne les pierres ! Je m’intéresse aux astres, à la lune… je suis un peu lunaire :) J’ai beaucoup de tatouages qui la représentent !

"J’aime la mer, l’océan, les forêts…

Je suis un peu lunaire"

Et ton intérêt pour les cultures, les civilisations anciennes, la mythologie… ?

 

J’achète beaucoup de livre sur ces sujets depuis que je suis petite.

J’adore l’Histoire, les civilisations disparues... Je regarde énormément de séries et de films historiques, c’est un peu une obsession !

 

J’aime les cultures d’Amérique du Sud et tout ce qui est mythologie grecque et égyptienne.

 

Je me suis aussi intéressée à des tribus plus méconnues en découvrant le travail impressionnant du photographe Jimmy Nelson sur les tribus, ça a été un véritable déclic!

 

J’aime beaucoup voyager. En ce moment, j’ai un peu arrêté faute de moyens !

Quel est le dernier voyage qui t’a inspirée pour la création de tes bijoux?

 

Mon voyage en Écosse m'a beaucoup inspirée! C’est un lieu chargé d’histoires de magie, de sorcellerie… d’ailleurs j’y ai visité un château un peu inquiétant !

 

On peut y voir aussi beaucoup de hiboux... même si malheureusement leur présence importante est due à la mode des livres Harry Potter : beaucoup de gens ont voulu en avoir chez eux avant de comprendre que ce sont des animaux sauvages qui peuvent mordre. Ils ont donc fini par les abandonner.

Cela m'attriste de voir des animaux sauvages enfermés. Plus on leur laisse de liberté, plus les animaux nous le rendent… c’est impressionnant.

 

Et puis je suis passionnée par les Viking, j’aime toutes les terres sur lesquelles ils ont été présents !

 

Ce voyage m’a inspiré mes collections de l’année dernière, dans lesquelles la lune est très présente, ainsi que des médailles… Ça me rappelait un peu les clans, la sorcellerie.

"Mon voyage en Écosse m'a beaucoup inspirée! C’est un lieu chargé d’histoires de magie, de sorcellerie…"

Pour tes bijoux, tu utilises des matières naturelles : pierres, coquillages, perles… D’où viennent-elles ?

 

Il y a certains coquillages que j’ai ramassés moi-même. Pour le reste, tout ce qui vient de la mer –  les coraux, les perles de Tahiti, les nacres – vient de Grèce. J’ai un fournisseur là-bas que je trouve très bien et que je garde !

 

Les pierres quant à elles viennent d’Inde. Là aussi, j’ai trouvé un fournisseur qui me convient et auquel je me tiens. A chaque fois que je reçois mes commandes de pierres, c’est Noël pour moi ! :)

 

Raconte-nous comment tu crées tes bijoux chez toi !

Tout part des fournitures que j’ai choisies. Je les dispose devant moi et je teste des choses, je crayonne à côté pour voir ce qui peut aller ensemble. L’inspiration me vient de manière naturelle : c’est ce que je vis, ce que je ressens tout simplement…

 

J’assemble, je désassemble… jusqu’à être satisfaite ! Parfois je commence quelque chose puis je le laisse de côté pendant quelques semaines avant d’y revenir. D’autres fois, quand une idée précise me vient, je suis très pressée, il faut absolument que je rentre chez moi dès que je peux pour la réaliser ! Et dans ces moments-là, je préfère rester chez moi pour créer plutôt que de sortir.

Tu as créé Howlitetrib très jeune, à 23 ans, et tu en as désormais 25. Quel à été ton parcours avant?

Ça a été un peu compliqué. J’ai fait des études de stylisme – j’ai un BTS Design de mode. A la base, ce que je voulais vraiment, c’était être costumière. J’ai un peu abandonné l’idée, car j’aurais dû continuer mes études et je n’en avais pas les moyens.

Une fois mon BTS Design de mode obtenu, j’ai donc commencé à chercher du travail. Mais il est très difficile de trouver un poste dans ce domaine lorsqu’on est jeune et que l’on n’a encore ni réseau, ni expérience.  Et puis, la côte d’Azur, ce n’est pas le meilleur endroit… J’ai eu quelques CDD, mais rien de stable. A côté, j’ai commencé à créer des bijoux pour moi…

Tu as appris à créer des bijoux par toi-même. Quel a été le déclic pour lancer ta boutique en ligne?

J’avais acheté un livre de DIY. C’est de là que tout est parti. J’avais acheté des fournitures et je m’étais mise à la création de bijoux.

Ça commençait à beaucoup me plaire et même à me manquer quand je n’en faisais pas !

Tu as alors créé ton entreprise…

J’avais un peu peur au début de me lancer dans l’entreprenariat… j’avais 23 ans et je ne savais pas forcément comment m’y prendre. J’ai fait un stage à la Chambre des Métiers sur la gestion d’une entreprise. Ce stage permet de valider l’immatriculation de son entreprise, sans cela ce n’est pas possible. On a tendance à penser que l’on peut tout faire sur internet, mais ce n’est pas le cas !

 

Est-ce que tu t’es lancée dans la création de bijoux à plein temps ou tu as gardé une activité à côté ?

Pour l’instant, je ne gagne pas assez pour vivre de mes créations à plein temps, donc j’ai un job en parallèle à mi-temps. Mais mon objectif est de créer à plein de temps car c’est ce que j’aime.

Cela fait maintenant bientôt 2 ans que tu as créé Howlitetrib. As-tu trouvé facilement une communauté qui te suit dans tes créations?

Les débuts ont été un peu lents… Puis en septembre 2017, j’ai fait quelques partenariats avec des bloggeuses et ça m’a permis d’acquérir plus de visibilité.

 

J’ai eu aussi une parution dans le magazine Glamour… C’était une très bonne surprise, complètement inattendue !

 

Parfois je n’ai pas de commandes pendant 2-3 jours… mais en fait c’est naturel, c’est un métier aléatoire!

Le truc, c’est de ne pas abandonner quand ça stagne, il faut être têtu !

Maintenant, j’ai des clientes habituelles!

A quelle fréquence renouvelles-tu tes collections ?

Dès qu’une collection est en ligne, je débute la suivante ! Je commence par rechercher des prototypes. Une fois que je suis fixée dessus, j’entame les photos.

 

Il me faut environ 1 mois pour élaborer une collection de 20 à 30 pièces. Je crée la première pièce et par la suite je crée à la commande, pour éviter les pertes de fournitures inutiles.

De temps en temps, je fais également des capsules d’une dizaine de pièces.

Quelles sont les inspirations de ta dernière collection ?

Ma dernière collection reflète la période entre l’été et l’automne – l’été indien. Il y a beaucoup de fleurs et de nacre, beaucoup de médailles aussi.

Quels sont tes projets pour la suite ?

Continuer à apprendre… ça fait maintenant un an et demi que j’apprends la création de bijoux, je sais qu'il y a encore des techniques et des outils à découvrir !

Je compte déménager de Menton pour m’installer à Bordeaux. Par amour de la région et parce que ce sera plus intéressant pour mon activité de créatrice !

A Menton, les gens sont plutôt intéressés par des marques de luxe plutôt que par des petits créateurs! Alors qu'à Bordeaux, c’est plus jeune et il y a beaucoup de boutiques. J’aimerais exposer dans des concept-store ou des boutiques partagées par des créateurs.

Et puis je serai près de l’océan, ce sera inspirant pour mes créations :)

retrouver

les bijoux d'ornella?

Nous suivre

© 2018 Histoires de créateurs

  • facebook Histoires de Créateurs