LANCER SA MARQUE :

Rencontre avec Marine, créatrice DES

JUPONS DE LOUISON

Novembre 2019

L'objectif de Marine?

Nous proposer des jupes adaptées à notre taille, que l'on soit grande ou petite.

Mais aussi nous insuffler un peu (beaucoup?) de la liberté de Louison et de son incroyable entrain!

Vous vous demandez qui est Louison...?

Paris, à la rencontre

des Jupons de Louison

Bonjour Marine! Tu as lancé en Juin 2018 ta marque de jupes demi-mesure. Comment cette idée est-elle née?

 

Je mesure 1m60 et depuis quelques temps, la tendance est la jupe longue... il m'était impossible de trouver des modèles adaptés à ma taille, ils sont trop longs sur moi!

 

Au départ, j’ai donc voulu dessiner des jupes pour les faire à la longueur que je voulais, pour moi-même.

En en parlant autour de moi, je me suis aperçue que d'autres femmes avaient elles-aussi du mal à trouver des jupes à la bonne longueur. Les standards utilisés dans le prêt-à-porter ne leur correspondent pas toujours! C'est de là qu'est née l'idée de proposer des jupes demi-mesure.

 

Quand on y réfléchit, on trouve peu de choix de jupes dans le commerce. Elles sont un peu boudées par les grandes enseignes.

Peux-tu nous expliquer le principe de la demi-mesure?

Pour chaque taille (du 34 au 44), 4 longueurs sont proposées. De cette manière, on peut avoir une jupe adaptée que l'on mesure 1m50 ou plus d'1m80.

 

J'indique les longueurs des jupes à partir du nombril. Comme ça, les clientes peuvent aussi choisir par elles-mêmes les longueurs qu'elles préfèrent, en mesurant simplement où leur arrive la jupe à partir du nombril. C'est pratique, notamment pour celles qui se trouvent pile entre deux longueurs proposées.

"Je voulais créer des jupes adaptées à la longueur des jambes de chacune."

Les Jupons de Louison

D'où vient ta passion pour les jupes?

 

J'ai toujours beaucoup aimé porter des jupes, depuis toute petite!

Je les trouve hyper pratiques. Avec une même jupe, on peut changer complètement de style d'un jour à l'autre en fonction des accessoires ou des hauts avec lesquels on l'associe. C'est une pièce qui m'est indispensable!

Pour moi, la jupe est le vêtement qui symbolise à la fois l’énergie, l’élégance, la liberté et parfois l’impertinence.

Les Jupons de Louison

Pourquoi ta marque s'appelle-t-elle "les Jupons de Louison"? Qui est donc Louison? :-)

J'adore le mot "jupon"! Et je voulais un prénom français pour rappeler que mes jupes sont issues de l'artisanat français. J'ai flashé sur le prénom Louison, qui rime avec "jupon"!

 

Depuis, Louison est devenue presque réelle pour moi. J'ai même pensé la dessiner!

Elle a une personnalité bien définie, comme chacune des jupes que je dessine. Pour moi, chaque modèle a son propre "caractère" que je traduis par un prénom.

Pour ce qui est de Louison, elle a du caractère, de l'ambition, elle est forte et veut changer le monde, un peu comme une super-woman. Elle est maman et elle fait plein de métiers à la fois. Elle aime vivre, être elle-même et elle se sent libre de s'habiller comme elle veut. C'est un peu la femme idéale, une femme qui n'a pas perdu la spontanéité que l'on a tous enfant.

En fait, on devrait toutes pouvoir s'autoriser à être qui on veut, à s'habiller comme on veut...  Je pense que c'est ce qui nous manque dans cette société où l'on est tous habillés pareil. Je trouve qu'actuellement, les femmes se cachent un peu derrière cette uniformité, c'est dommage! C'est à nous de mélanger les styles, les pièces pour nous révéler! Qu'on soit petite, grande, ronde ou mince... on peut toutes être belles et libres!

"Pour moi, la jupe est le vêtement qui symbolise à la fois l’énergie, l’élégance, la liberté et parfois l’impertinence."

Est-ce toi qui imagine et crée tes jupes?

J'imagine et je dessine tous les modèles de mes jupes.

 

Pour la confection, je travaille avec des ateliers. La couture n'est pas mon métier. Je travaille donc avec ma précieuse "interprète", ma modéliste. Elle traduit mes croquis en patrons et réalise les prototypes.

A-t-il été compliqué de trouver des ateliers, en tant que jeune créatrice?

Ça n'a pas été simple, quand on est petit, forcément, on passe après les plus gros!

Il est très compliqué de trouver des ateliers en France... Malheureusement, je me suis rendue compte qu'ils ferment les uns après les autres. Mais rester en France était une condition importante pour moi. La France est le berceau de la mode, il est important de valoriser notre artisanat!

 

Je travaille, en fonction des modèles, avec un atelier à côté de La Rochelle et des couturières indépendantes à Paris et à Tours.

J'essaye d'utiliser au maximum des matières premières françaises. Seuls les élastiques et le velours viennent d'Espagne.

"Si tous les ateliers français ferment alors qu'on est le berceau de la mode, c'est dommage. Je veux valoriser l'artisanat français."

Et tes fournisseurs, par quel biais les as-tu trouvés ?

En fait, toutes les personnes avec qui je travaille - les ateliers, les fournisseurs, ma modéliste, les mannequins... - je les ai connues par contact, parfois complètement par hasard, en discutant avec des gens qui ne sont pas forcément du milieu, mais qui ont pu me mettre en contact avec d'autres personnes.

 

Il faut beaucoup parler de son projet autour de soi. Trouver des fournisseurs seule, c'est difficile et trouver LES BONS l'est encore plus...

Qu'est-ce qui t'inspire pour la création de tes jupes?

J'adore regarder la garde-robe de ma grand-mère quand elle était jeune, c'est très chouette de piocher dans ses tenues! C'est là qu'on s'aperçoit que tout a été inventé après-guerre, dans les décennies 1940 à 1970. Cette période est incroyable en termes de mode - ils ont révolutionné la mode!

Je m'inspire également des défilés et des tendances actuelles.

Ce qui me porte surtout, c'est l'envie de créer un dressing dans lequel on se sent bien, des jupes élégantes mais que l'on peut porter tous les jours et dans toutes les situations.

Aussi, je veux proposer des coupes adaptées à toutes les morphologies. C'est important pour moi que personne ne se sente délaissé!

On a tous dans son armoire un ou plusieurs vêtements fétiches, dans lesquels on se sent nous-même. En fait on devrait pouvoir se sentir belle et forte dans tous nos vêtements!

Les Jupons de Louison

Tu as créé ton entreprise à 26 ans. Y pensais-tu depuis longtemps?

J'ai toujours eu cette envie dans un coin de ma tête, sans forcément penser que ça allait se réaliser.

Avant mes études, j'avais l'envie de créer des vêtements pour les personnes âgées. Je trouve que nos grands-mères n'ont pas assez de choix! Mais se faire une place dans le marché des plus de 70-80 ans n'est pas facile quand on est jeune créateur. On ne peut pas, par exemple, utiliser les réseaux sociaux pour se faire connaitre, du moins pas autant qu'auprès des 27-40 ans.

Ce sera peut-être un futur projet!

Quel a été ton parcours avant les Jupons de Louison?

J'ai étudié et évolué professionnellement dans le domaine de la mode et du luxe.

Après mon Master 2, j'ai réalisé un MBA à la chaire Cartier en cours du soir, tout en travaillant pour une marque de lingerie en tant que responsable de boutique. J'ai ensuite travaillé pour Moynat, puis Calzedonia.

 

Juste avant de créer les Jupons de Louison, mon poste était celui de Responsable régionale. J'adorais mon travail mais j'avais ce besoin au fond de moi de créer, de fonder ma marque.

Les Jupons de Louison

Tu as lancé Les Jupons de Louison quelques mois seulement après avoir quitté ton emploi.

Comment t'y es-tu prise?

J'ai commencé à préparer mon projet en parallèle de mon travail.

 

J'étais très impliquée dans mon travail et je faisais de gros horaires, du coup j'avançais plutôt doucement sur mon projet, mais au bout d'un an j'ai réussi à bien définir mon concept et à trouver des fournisseurs.

J'ai fait ensuite une rupture conventionnelle qui m'a ouvert des droits et m'a permis d'assurer mes arrières dans les premiers temps.

Quels seraient tes conseils concernant l'entreprenariat?

Il faut savoir y aller par étapes. Quand on a un projet, on veut que toutes nos idées se réalisent en même temps, dès le début. Mais on ne peut pas dépenser beaucoup d'argent tout de suite. Il faut savoir attendre, tout en gardant des étoiles dans les yeux. Suivant l'avancement du projet, on pourra investir dans de nouvelles choses, plus ou moins vite.

Où peut-on trouver les Jupons de Louison ?

Tout d'abord, sur mon site : lesjuponsdelouison.fr

 

Je bouge également un peu partout en France. Je fais des ventes à domicile. J'adore ce concept : être entre amies et pouvoir essayer des tenues sans complexe. 

Je suis également présente dans de nombreuses boutiques éphémères (NDLR: vous pouvez trouvez les déplacements de Marine sur son compte Instagram).

Les Jupons de Louison

Nous suivre

© 2018 Histoires de créateurs

  • facebook Histoires de Créateurs